Comment vendre un produit facilement?

vendre-un-produit
finances-affaires 97

Les méthodes pour vendre un produit ne sont pas nécessairement compliquées. Dans sa plus simple expression, un programme des ventes dépend principalement de la clientèle, des produits à vendre et des méthodes de vente. De plus, un vendeur doit répondre aux attentes des clients et faire attention aux détails de ses produits. Ce genre de programme est généralement continu. Par conséquent, vous devrez aussi surveiller l'évolution des tendances, des besoins et des désirs de vos clients. Ainsi, vous pourrez ajuster votre programme pour maintenir vos ventes en hausse.

Réussir à vendre un produit dépend avant tout de votre plan marketing.

Il n’existe pas de technique figée pour toucher votre audience. Ce qui est important, c’est de bâtir un plan d’action logique qui va conduire vos clients à acheter votre produit même s’ils n’ont pas encore clairement identifié leur besoin et qu’ils ne vous connaissent pas.

Commencez par déterminer ce que recherchent les clients que vous ciblez.

Vous devez être en mesure de transformer leur simple désir en une nécessité. En principe, les clients cherchent à apporter une solution à un problème: atténuer une douleur, gagner de l’argent, avoir du succès, développer leur carrière, se distraire... Essayez de bien cerner en quoi votre produit apporte une solution à ce problème.

Faites le rapport entre les motivations du client et les avantages du produit. 

En mercatique, ce procédé est connu sous le nom de positionnement. Il consiste à montrer au client que ses espoirs et ses désirs seront satisfaits par les avantages du produit. Il vous faut un certain nombre d'ingrédients pour réaliser ce petit tour de magie.

Est-ce que votre processus de vente - lettre de vente ou discours commercial - pousse votre client à acheter?

A-t-il une porte de sortie trop facile? Est-ce que vous insistez suffisamment sur le fait que votre produit va l’aider à résoudre son problème? Si ce n’est pas le cas, modifiez votre discours commercial.

 Est-ce que votre discours commercial propose un bonus?

Cela peut-être une remise de prix, un cadeau, une offre spéciale à durée limitée, une loterie, un concours...). 

 Pour corriger votre démarche de vente, il faut accepter des échecs.

Votre produit ne va pas plaire à tout le monde. Même si ce n’est pas agréable quand un client rejette votre offre, dites-vous que c’est une expérience, et qu’il faut en tirer une leçon. Autant que faire se peut, interrogez les clients sur les raisons de leur refus.

 Apprenez à divertir et captiver vos clients dans votre discours commercial.

Sinon, votre prospect ne prendra même pas le temps de vous écouter ou de lire votre courrier. Mettez-vous à sa place et demandez vous si vous ne feriez pas pareil vous-même?

Soyez honnête à propos de votre produit.

 Vous ne fidéliserez vos clients que si vous êtes honnête avec eux. En d'autres termes, votre argumentaire de vente doit être transparent. De plus, vous devrez admettre vos erreurs ou vos omissions éventuelles. N'ayez pas peur de l'honnêteté. Elle favorise une relation basée sur la confiance.

  • Dans le cas où vous ne seriez pas prêt à répondre aux questions de vos clients ou à satisfaire leurs besoins, proposez-leur votre aide pour faire le suivi plus tard, dès que possible.

  • Encouragez vos clients à vous contacter ultérieurement s'ils ont des questions ou des problèmes.

Essayez ou utilisez toujours le produit avant d’essayer de le vendre.

Il faut bien connaître le produit que vous vendez avant d’essayer de convaincre un client de l’acheter.

Habituez-vous à connaître vos clients.

 Si vous êtes en contact direct avec les clients, vous devez apprendre à entrer facilement en relation avec eux. Évitez de poser des questions banales comme « puis-je vous être utile ?» Soyez plus imaginatif et demandez à votre client s'il cherche un article pour lui-même ou un cadeau pour une personne particulièrement proche. D'autre part, tenez-vous prêt à présenter les avantages de votre produit de manière à retenir l'attention du client et l'inciter à approfondir la conversation. 

Poussez votre client à acheter, mais sans l’agacer.

Vous n’aimez sûrement pas qu’un vendeur vous relance par téléphone de façon agressive. Votre client n’aime pas non plus. Un courriel ou un SMS sont un peu plus acceptables, mais attention au spam. Vous n’avez nullement le droit de contacter un particulier s’il n’a pas explicitement donné son accord. Gardez toujours des méthodes saines pour relancer vos prospects.

     


Lire aussi :

Laissez un commentaire

Question ?

vous aurez une reponse sous 24 hours


Catégorie